Roncq : Ecole Pergaud : « une coûteuse irresponsabilité ! »
Partager
Partager
22 Mai
Ecole Pergaud : « une coûteuse irresponsabilité ! »
Ecole Pergaud : « une coûteuse irresponsabilité ! »
Vincent Ledoux, Maire et vice-président de la Métropole Européenne de Lille, réagit après le verdict du Tribunal Administratif de Lille suite au référé déposé par le groupe politique « Roncq Avenir » pour tenter de suspendre la fermeture de l’école Pergaud effective à l’issue de cette année scolaire. Le Tribunal Administratif a rendu une ordonnance donnant raison à la Ville. Voici la réaction de Vincent Ledoux :
« Nous avons reçu ce jour l’ordonnance du Tribunal Administratif de Lille suite au référé suspensif déposé par Roncq Avenir et quelques parents d’élèves de l’école Pergaud. Le Tribunal a donné raison à la Ville, estimant que les requérants n’avaient présenté que « de simples allégations dépourvues de toutes précisions » et qu’ils « n’apportaient pas de justifications suffisantes de nature à établir le caractère d’urgence ». En effet, comme nous nous y étions engagés, l’ensemble des familles a été écouté dans le choix de la future école de leurs enfants, ceux-ci pouvant bénéficier dès la rentrée scolaire 2015 d’un accueil de qualité dans les trois autres écoles primaires de la Ville. Ce jugement prouve une nouvelle fois l’incapacité de l’opposition à accompagner de manière constructive les projets menés pour notre Ville, s’arc-boutant dans cette posture d’opposants systématiques à toute décision prise dans l’intérêt des Roncquois. Le Tribunal les a en outre condamnés à verser à la Ville la somme de 750 € au titre des frais engagés, preuve de leur démarche abusive, somme néanmoins bien éloignée des frais et moyens engagés pour défendre la légitimité de notre décision, qui avoisine désormais les 10.000 euros, frais de défense et de personnel inclus.
Déjà lors du mandat précédent, Maitre Wabant s’était fait le chantre de l’opposition aux intérêts de la Ville en attaquant le permis de construire déposé par Carrefour City. Cette démarche déjà inopportune nous avait contraint à engager près de 5000 euros de frais de défense, avec un jugement finalement favorable à la Ville qui avait reçu 1000 € de dédommagement.
Jean-luc Wabant peut dès lors s’enorgueillir d’avoir –pour le moment- fait dépenser à la Ville la somme de 15.000 euros pour deux affaires dans lesquelles il a été débouté, 15.000 euros d’argent public qui auraient pu être utilisés à la mise en place d’actions par exemple à destination du public scolaire. Au-delà de son manque de discernement en tant que juriste, c’est bien son irresponsabilité en tant que nouvel élu municipal qui se doit d’être mise ici en exergue : ses propos populistes et diffamants tenus à longueur de temps sur les réseaux sociaux ou lors de réunions publiques provoquent un climat délétère peu propice à un exercice démocratique serein, et nous l’appelons une nouvelle fois, lui et ses colistiers, à la modération et à un retour à une attitude constructive visant à servir l’intérêt général et non pas des ambitions personnelles. “L'opposition systématique se donne bien garde de demander quelque chose qu'elle pourrait obtenir, car alors il lui faudrait être contente ; et être contente pour l'opposition, c'est cesser d'être.” : nous invitons les oppositions à se plonger dans l’œuvre d’Alphonse KARR qui saura sans nul doute les éclairer sur la responsabilité que doit être celle d’un élu de la République. »
Photo non disponible
DERNIERS ARTICLES
Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 RONCQ Cedex